La 23ème édition des Castagnades de Désaignes s’est déroulée sous une belle journée ensoleillée, alors que la météo nous annonçait de la pluie. C’est une des plus anciennes « Foire à la Châtaigne ».

Pendant que le nombreux public se rend sur les stands colorés dont ceux de la fillière castanéïcole Corse, du P.N.R. des Monts d’Ardèche, du Comité Interprofessionnel de la Châtaigne d’Ardèche, la Confrérie s’affaire avec la joute gastronomique, le défilé, la remise des prix, l’intronisation de Jean-Claude Celze.

Puis une initiation à la dégustation « Accords mets et Vins » est animée par Alain d’Angelo et la réalisation en direct de spécialités à base de crème de châtaignes par Jean-François Chanéac, membre des Toqués d’Ardèche.

Les festivités sont filmées par France 5. Le reportage sera diffusé un dimanche dans l’une des émissions « Documentaire »
(nous essayerons de savoir à quelle date).

La Confrérie remercie David et son équipe pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé.

Au repas du midi, des petites mains nous ont servi une « Bombine» :

Une spécialité Ardéchoise

La base de ce plat traditionnel est un ragoût de pommes de terre parfumé au laurier.

Chaque village a sa propre recette. La viande utilisée ainsi que les accompagnements trahissent alors l’origine géographique de la Bombine,
agneau et olives noires dans le sud-Ardèche, et cochon plus au nord.

Autrefois mijoté pendant des heures dans la cheminée, la cuisson au feu de bois est aujourd’hui conservée avec l’utilisation d’une cuisinière.

La recette des Desaignois(es):

Dans une chaudière à bois on fait revenir des oignons avec du lard et du saindoux.

On y fait dorer la viande, saucisses et côtes plates, assaisonnés de laurier et thym.

On y ajoute alors de l’eau dans laquelle on fera cuire des pommes de terre coupées en cubes jusqu’à ce qu’elles deviennent fondantes, sans oublier quelques cèpes séchés.

Sur le marché des Producteurs, nous remarquons de belles châtaignes locales comme la Comballe, la Garinche, la Merle, et aussi quelques Bouche de Bacon et quelques Riallouse.

La Bouche de Bacon est une variété très connue sur la région de Lamastre. On la reconnaît facilement par son duvet au niveau de la torche.

La Riallouse, un peu moins connue, est une variété très voisine de la Merle, le fruit est plus petit et plus précoce d’une semaine. Elle était très cultivée autrefois dans la haute vallée du Doux. Son origine serait du village des Riailles à Desaignes.

Bienvenue à Jean-Claude dans notre Confrérie, qui, pendant la cérémonie d’intronisation ne s’est pas laissé perturbé par de drôles de personnages costumés : de gais fanfarons et fanfaronnes soi-disant venus du côté de la Caspienne, mais nous sommes reparti de la Fête avec le doute qu’il s’agissait de la « Compagnie Janvier » ???

J’aime‚ je partage