Pour continuer en 2016 la lutte biologique contre le Cynips, quelques Consœurs et Confrères se sont retrouvés parmi une quarantaine de volontaires pour une récolte de galles.

Un après-midi de travail mais un après-midi agréable, car le beau temps était avec nous ce mercredi 24 février 2016,

et beaucoup de motivation pour récolter un maximum de galles sur la commune de Saint Cierge la Serre dans la châtaigneraie de notre Grand Maître Norbert BERTRAND.

Que fait-on des galles récoltées ? :

elles sont stockées à la Chambre d’Agriculture dans des éclosoirs et de mars à début mai, attirés par la lumière, les insectes vont s’extirper des galles,

ils sont triés un par un pour séparer les Torymus des autres insectes et distinguer mâles et femelles,

puis ils sont mis en nombre contrôlé dans des tubes,

un tube représente un lâcher, il contient 50 femelles et 25 mâles,

les lâchers sont effectués sur l’ensemble du département, au moment où le stade phénologique du châtaignier est le plus opportun (pour mémoire : en 2015 ont été réalisés 1080 lâchers sur 211 communes)

les Torymus vont pondre dans les galles et leurs larves vont se nourrir des larves du Cynips.

Initiée en 2011 cette lutte biologique est en bonne voie :

l’INRA de Sophia-Antipolis et la Chambre d’Agriculture de l’Ardèche, chargé du suivi de l’efficacité sur des parcelles test, ont constaté une augmentation significative de la présence du Torymus, parfois dans des proportions encourageantes,

en effet, il faut encore attendre deux à trois années pour que les Torymus lâchés se multiplient naturellement aux dépens du Cynips,

la production de châtaignes devraient évoluer positivement à partir de 2019.

Quelques conseils pour les propriétaires d’une châtaigneraie pour favoriser la lutte contre le cynips :

élaguer:

l’élagage va régénérer les arbres qui combiné à une fumure permettront d’apporter de la vigueur aux châtaigniers

ne pas brûler, ni broyer :

les galles contiennent des Torymus prédateurs du Cynips. Attendre une année avant d’éliminer.

favoriser la richesse du sol :

dans cette période de fragilité des châtaigniers il est important d’enrichir le sol en matières organiques.

Pour en savoir plus : www.cynips-chataigne-ardeche.com

J’aime‚ je partage